Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

mercredi 29 mars 2017

C'est écrit dans le ciel !


Si ça ce n'est pas un message divin, j'y perd mon latin ! Mais pas le sens du terre à terre, ce signe céleste a été tracé au-dessus de mon jardin, alors les gens viennent en foule, je fais payer l'entrée ( hé oui j'ai des frais ). Certes il a été effacé il y a belle lurette mais ma petite affaire roule gentiment.

samedi 18 mars 2017

La phrase romanesque



Vous n'avez pas le temps de lire. La phrase romanesque est là pour vous aider. Elle est vite lue et votre imagination fait le reste tout le long de la semaine !

Amis, amies, prenez les vents qui se lèvent, ils sont bienveillants.



(Balthazar Forcalquier)

Un autre vent


mercredi 15 mars 2017

Dépôt pépère


Pas loin de Bilazais, près de Thouars, le long d'un bucolique chemin de terre, ce dépôt n'incite guère à traîner. Heureusement nous sommes en France et l'amiante (DANGER ! clame le panneau) , comme le nuage de Tchernobyl s'arrête heureusement à la frontière des barrières. Ouf !

avec une rame dans l'eau


mardi 14 mars 2017

Le parquet me parle



L'autre  jour je vais chez le pharmacien et pendant que j'attends mon tour à la frontière de la confidentialité, sous l'oeil d'une caméra, voilà que le plancher me parle :


Non mais sans blague. Alors pour le faire taire je tente de l'assommer en tapant du pied de plus en plus fort, jusqu'à sautiller en hurlant "ta gueule ! ta gueule ! je demande toi si tu as bu ton vernis". Entre deux sauts j'ai vu la pharmacienne téléphoner.
Depuis, je suis calme dans ma chambre matelassée, mais je ne peux pas me gratter le nez à cause de ma camisole!

Perdu et retrouvé l'incroyable histoire de Rodriguez




Parce que

Parce que j'ai perdu mon boulot
deux semaines avant Noël,
et dans la dèche j'ai parlé à Jésus
et le pape a dit
que c'était pas son putain de problème,
tandis que la pluie sablait le champagne.

Mon archange d'Estonie est arrivé
et m'a bourré la gueule,
parce que le plus doux des baisers que j'aie jamais reçu
est celui que je n'ai jamais goûté.
Oh, mais ils iront donner
leur bonus à Molly McDonald1,
filles des néons, la beauté est ce qui obéit,
qu'on achète ou qu'on emprunte.

Parce que mon cœur est devenu
un hôtel borgne plein de rumeurs.
Mais c'est moi qui paye le loyer
pour ces détraqueurs aux visages mâchés,
et je me fais de vrais amis pendant 16 bonnes demi-heures
tous les soirs.

Parce que ta dame de cœur
qui est à moitié morte
et aime bien rire toute seule
passe son temps à menacer de partir.
Oh, mais ils mettront le bon nègre Thompson à l'affiche2
et donneront ue médaille pour remplacer
le fils de Mme Annie Johnson.

Parce qu'on m'a dit
que chacun doit payer ses dettes.
Et j'ai expliqué que j'avais trop payé,
alors avec mes dettes je suis allé au bureau de la compagnie,
et là le guichetier a dit
qu'ils venaient d'être envahis,
alors j'ai levé l'ancre dans une larme
et je me suis sauvé en passant sous la porte3.

Parce que l'odeur de son parfum
laisse encore des échos dans ma tête.
Parce que je vois des gens qui essayent de noyer le soleil
en buvant des whiskey sour4 tout le weekend.
Parce que combien de fois peut-on se réveiller
dans cette bande dessinée et planter des fleurs5 ?

1.Sixto Rodriguez explique dans une interview que les noms qu'il emploie sont inventés, comme des caricatures dans un bloc-note
2.un jeu de mot entre "token game" (les jeux de société qui se jouent avec des jetons) et "token" : un membre d'une minorité ethnique mis en avant pour se conformer aux lois sur la discrimination positive
3.bon, soit... Il y a peut-être un jeu de mot qui m'échappe.
4."sour" veut dire "aigre" mais peut aussi évoquer l'amertume
5.Il y a peut-être une vague allusion à la drogue mais rien d'assez précis pour proposer une autre traduction

lundi 13 mars 2017

Je ne peux plus aller au bal

Mon carrosse a eu un accident !


On peut comprendre

L'autre jour au bureau de tabac, le type qui était devant moi demande un paquet de Camel. La dame derrière le comptoir lui donne celui-ci 





Le type regarde le paquet et le rend en disant :
_ "heu non ... je préfère un paquet qui donne le cancer ".

lundi 6 mars 2017

A la route du ciel


C'était dans ce quartier de la vieille ville (voir photo)  la taverne occupait un angle et son enseigne suspendue à la lanterne était visible des deux côtés : " LA ROUTE DU CIEL".
Le menu était changeant et toujours appétissant, puisé à la source même du poète (Blaise Cendrars). 


Foie de tortue verte truffé
Langouste à la mexicaine
Faisan de la Floride
Iguane sauce caraïbe
Gombos et choux palmistes

Saumon du Rio Rouge
Jambon d’ours canadien
Roast-beef des prairies du Minnesota
Anguilles fumées
Tomates de San-Francisco
Pale-ale et vins de Californie

Saumon de Winnipeg
Jambon de mouton à l’Écossaise
Pommes Royal-Canada
Vieux vins de France

Kankal-Oysters
Salade de homard cœurs de céleris
Escargots de France vanillés au sucre
Poulet de Kentucky
Desserts café whisky canadian-club

Ailerons de requins confits dans la saumure
(Jeunes chiens mort-nés préparés au miel)
Vin de riz aux violettes
Crème au cocon de ver à soie
Vers de terre salés et alcool de Kawa
Confiture d’algues marines

Conserves de bœuf de Chicago et salaisons allemandes
Langouste
Ananas goyaves nèfles du Japon noix de coco mangues
pomme-crème
Fruits de l’arbre à pain cuits au four

Soupe à la tortue
Huîtres frites
Patte d’ours truffée
Langouste à la Javanaise

Ragoût de crabes de rivière au piment
Cochon de lait entouré de bananes frites
Hérisson au ravensara 

On ne mangeait ici,  sublimement, qu'une seule fois. On laissait volontiers un large pourboire. "La route du ciel" portait bien son nom. Ce fut l'unique restaurant de cette nature et il fallait bien une ville comme celle-ci dans ce pays étrange pour qu'il soit toléré. Vous avez compris que ce menu était votre dernier. On sortait de la route du ciel après les liqueurs, les pieds devant. On ne venait d'ailleurs ici que pour en finir, mais en beauté. La patronne ajoutait au dernier plat quelques gouttes d'une potion de son invention. Ce poison rare ( une recette de famille ) était suspendu à son cou dans une fiole de terre vernissée. J'ai souvent été tenté de pousser la porte et de m'asseoir à l'une des sept tables du rendez-de-chaussée. Il y avait bien une grande salle à l'étage mais elle était réservée aux suicides collectifs. J'ai longtemps hésité, et puis lorsque je me suis décidé, c'était trop tard. La patronne était morte d'apoplexie. Le fonds avait été vendu et une pâtisserie s'était installée. L'enseigne changea, " La route du miel" où l'on vendait un pain d'épice parfaitement digeste mais terne.
Voilà c'est tout.

Pays de mon enfance, les frontières sont une ligne sur le sable sous le vent


dimanche 5 mars 2017

Lassé ? Jamais !


D'autres fonctions peu étudiées au lycée

Je pensais l'autre jour, alors que je soliloquais in petto en déambulant au rayon "yaourt" d'une moyenne surface sise non loin de mon petit chez moi, je pensais donc ceci:
_ Si au lieu de nous apprendre les études de fonction



à l'âge auquel justement les émois sont d'un ordre moins cérébral, je me disais donc : 

_ Si  l'on apprenait aux élèves fraîchement sortis de l'adolescence, les 32 positions et demi de l'amour


Je dis 32 et demi comme j'aurais dit 41, 3 ... Donc, j'aurais été plus attentif, et probablement bon élève ; non seulement mes moyennes auraient profité de l'aubaine, mais en plus, j'aurais appris - comme mes coreligionnaires - des choses indispensables à la vie et au bonheur. Une manière d'aborder l'âge à adulte sans perte de temps et pire encore sans perte de galantes occasions. Bref je n'aurais pas eu mon bac avec trois de retard !


samedi 4 mars 2017

Jouer de malchance



Vous n'avez pas le temps de lire. La phrase romanesque est là pour vous aider. Elle est vite lue et votre imagination fait le reste tout le long de la semaine !

L'escalier était trop étroit, alors on a passé le cercueil par la fenêtre, mais la corde a cassé !

(Balthazar Forcalquier)


Valentin un vieux pote qui ne me connait pas


mercredi 1 mars 2017

Pour éviter de parler de la pluie et du beau temps et renouveler le genre

Cette expérience vous pouvez la tenter dans votre commune.
L'autre jour j'aperçois le premier magistrat de Thouars qui sortait de sa mairie.
C'est lui, il s'appelle Patrice Pineau



Je m'approche en voiture derrière lui, à quelques  pas je ralentis, je baisse la vitre et je lui demande avec la bouche en coeur :
_ Bonjour, vous habitez chez votre maire ?

L'air de rien