Les archives de ce blog sont à voir sur "Sapristi Balthazar over-blog.com"

dimanche 7 mai 2017

Celui qui regarde par le trou de la serrure...

Dessin Louie Travis : "La casquette, si elle n'est pas sur ta tête, tu ne peux pas savoir où elle est . Comme le ciel."

Lucien avait quitté la marine marchande pour l'écriture à l'âge auquel Jésus commença aussi une fulgurante carrière : 30 ans. Il se fit une spécialité : il n'écrivait que des proverbes. " A homme stupide, compagnie pénible ". Il les vendait dans les journaux, entre les comics, les mots croisés et l'horoscope. " Rien ne mérite notre travail que notre plaisir ". Il publia des livres entiers de proverbes nés de sa fertile imagination. Le menteur dispose d'une imagination gâchée ". Des éditions étrangères furent publiées. Il devint riche . l'argent ne fait pas le bonheur mais il sert à faire les courses ". Comme il était très laid et sentait fort la  marée (voir ci-dessus son portrait par Louie Travis) il resta sans amie ni ami : "celui qui regarde par le trou de la serrure sait tout de la solitude ". Il mourut seul, dans l'opulence et la plus parfaite misanthropie " dans les livres il y a tout sauf le bonheur ". Il avait payé d'avance ses obsèques, et avait déjà  honoré la facture du graveur qui fixa pour l'éternité son épitaphe : " J'avais des tentacules et je vous enc... " On cherche encore la signification de ce proverbe. Plusieurs études et thèses ont été écrites là-dessus, je vous épargne ici leur développement.
Voilà c'est tout.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire